Karine Giebel

À propos

Grande collectionneuse de prix littéraires et maître ès-thriller psychologique, Karine Giebel est née en 1971 dans le Var. Après deux premiers romans, Terminus Elicius, réédité chez Belfond en 2016, et Meurtres pour rédemption (La Vie du rail, 2004, 2006), elle publie huit romans chez Fleuve éditions, parmi lesquels Les Morsures de l’ombre en 2007, Prix Intramuros du Festival Polar de Cognac 2008, et Juste une ombre en 2012, pour lequel elle est récompensée par le Prix Polar francophone 2012. Purgatoire des innocents (Fleuve, 2013) confirme son talent et la consacre définitivement « reine du polar ». Ses romans sont traduits en une douzaine de langues.
De force, son 9ème roman, est paru chez Belfond en 2016. Elle a également publié un recueil de nouvelles, D’Ombre et de Silence (Belfond, 2017). Son prochain livre Toutes blessent, la dernière tue parait en mars 2018.

Autobiographie pour Quais du polar

« Il faut vivre pour écrire, et non pas écrire pour vivre. » Jules Renard.

Polars fétiches

livre : La Neige en deuil, d’Henri Troyat.

film : L.A Confidential, par Curtis Hanson.

auteur : John Steinbeck.