Les résultats de la « dictée noire »

Vendredi 4 avril dernier, Hippolyte Girardot lisait un extrait de Voleurs à la douzaine, de Donald Westlake, dans le cadre de la dictée noire organisée à l’Hôtel de Ville, pendant le festival Quais du Polar.

Vous avez été nombreux à nous rendre vos copies, et nous félicitons Frédéric Gerest, Anne-Marie Worms et Dorothée Corbier, dont les copies ont été tirées au sort parmi les rares (et oui ! ) n’affichant aucune faute ! Ils recevront chacun un roman.

Le texte :

« Il baissa les bras, rentra la tête dans les épaules et courut comme un malade vers les bus qui faisaient barrage.
Des coups de feu l’encouragèrent : une rafale soudaine derrière lui, des ddrrritt, des ddrrritt, des kopp-kopp-kopp, puis toute une symphonie de pfoooms, de touc-touc et de padapows. Les orteils de Dortmunder, transformés en ressorts d’acier à haute tension, le propulsaient dans les airs tels le premier aéroplane des frères Wright ; il plongeait en piqué au milieu de la rue, alors que le mur de bus se rapprochait de plus en plus.

 » Par ici ! Par ici !  »

Des policiers en uniforme surgirent sur les deux trottoirs, en lui faisant de grands gestes, pour lui offrir un sanctuaire sous la forme de portes ouvertes et de véhicules de police derrière lesquels s’abriter, mais Dortmunder s’enfuyait. Loin de tout. »

La dictée noire était organisée avec le soutien de la Fondation Bouygues et de l’Agence nationale de Lutte contre l’Illettrisme.

2015-02-13T18:33:12+00:00

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.