Festival Lumière 2012

A une semaine du festival Lumière, un tour d’horizon des films noirs et policiers présentés  à Lyon du 15 au 21 octobre.

Dans le cadre de la rétrospective Max Ophuls, sont proposés ses deux films noirs américains, tout deux avec le grand James Manson : Caught, avec également Robert Ryan, dont le personnage serait inspiré du producteur Howard Hugues, et surtout Les Désemparés, un des sommets du genre, mâtiné de mélodrame.

L’hommage à Dean Martin, dont on recommande la biographie signée Nick Tosches (Dino, Rivages Noir), est l’occasion de découvrir un classique du film de braquages, Ocean’s Eleven de Lewis Milestone, dont Steven Soderberg réalisa un remake.

Deux grands classiques, La Nuit du chasseur, de Charles Laughton d’après le roman de Davis Grubb , avec Robert Mitchum, et L’Assassin habite au 21 de Henri-Georges Clouzot adapté d’une enquête d’André Steeman, seront présentés en copies restaurées.

Autre classique, mais cette fois de la fin des années 60, Bullitt de Peter Yates, un des films qui ouvra la voie au Nouvel Hollywood. L’interprétation de Steve McQueen et Jacqueline Bisset, la modernité de la mise en scène, la musique de Lalo Shiffrin et les plans sublimes des rues de San Francisco ont fait de cet œuvre un film culte.

L’acteur Tim Roth viendra présenter Little Odessa, le premier film de James Gray, réalisateur de The Yards et La Nuit nous appartient, et sans doute grande révélation « noire » de ces dernières années.

Enfin, deux raretés absolues signées Charles Brabin, un réalisateur américain injustement oublié des histoires du cinéma : Sporting Blood avec Clark Gable, et surtout The Beast of the City d’après un roman de l’immense W.R. Burnett (Little Caesar, Quand la ville dort, High Sierra…), considéré par beaucoup comme l’un des meilleurs films de gangsters des fertiles années 30.

Festival Lumière 2012, du 15 au 21 octobre. Programme à télécharger ici et renseignements sur le site du festival.

 

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *