Quais du PolarBlogActualités › RENCONTRE AVEC MARIN LEDUN, CARYL FEREY ET ANTONIN VARENNE

RENCONTRE AVEC MARIN LEDUN, CARYL FEREY ET ANTONIN VARENNE

ferey_ledun_varenne

Vendredi 19 octobre, à partir de 19h, le bistrot-librairie Les Vengeances tardives reçoit Caryl Férey, Marin Ledun et Antonin Varenne.

Considérés comme la nouvelle garde du polar français, ces trois auteurs habitués du festival Quais du polar n’en sont pas à leur premier coup d’essai et leurs romans ont été couronnés de nombreux prix.

Si leurs derniers ouvrages, Mapuche pour Caryl Férey, Dans le ventre des mères pour Marin Ledun, Le mur, le kabyle et le marin pour Antonin Varenne sont très différents les uns des autres, on y retrouve pourtant un sujet récurrent du polar : les dérives du pouvoir, et les convoitises qu’il suscite. Trois romans mais bien plus de personnages, tous ou presque en révolte contre la grande machine à broyer les destins que sont les Etats, l’économie, la guerre.

Cette soirée sera l’occasion de croiser trois regards sur le monde tel qu’il va, le cours de l’histoire et les évolutions qui traversent nos sociétés contemporaines.

Cette rencontre est organisée en partenariat avec Quais du Polar et l’association 813. Elle se prolongera par une séance dédicace.

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

Renseignements sur le site des Vengeances tardives

 

Repères bibliographiques (non exhaustifs) :

Caryl Ferey

Haka. Baleine, 1998. Enquête de l’équipe du capitaine Jack Fitzgerald chez le peuple maori. 1er volet de « la saga maorie ».

Plutôt crever. Série noire, 2002.

Utu. Série noire. 2004. Second volet de la saga maorie, couronné par les prix SNCF du polar français, Sang d’Encre et Polar Michel Lebrun en 2005.

La jambe gauche de Joe Strummer. Gallimard, 2007. Une enquête de Mc Cash.

Zulu. Série noire, 2008. Une enquête d’Ali Neuman, zulu et chef de la police criminelle de Cape Town, dans l’Afrique post-apartheid qui a raflé les récompenses: Grand Prix de Littérature Policière 2004, Prix du Roman Noir Nouvel Observateur/Bibliobs 2005, Grand Prix des lectrices de Elle, Policier 2006, Prix Jean Amila-Meckert 2007, Prix des Lecteurs Quais du Polar 2009, Grand Prix du Roman Noir Français 2009, Prix Mystère de la Critique 2010…

Mapuche. Série noire, 2012. L’histoire croisée de deux rescapés, une Mapuche et un détective torturé pendant la Guerre Sale, dans l’Argentine d’aujourd’hui. Succès critique et public immédiat.

Caryl Ferey écrit également pour la jeunesse. Il prépare actuellement son prochain roman, dont l’action se déroulera au Chili.

Marin Ledun

Modus operandi. Au Diable Vauvert, 2007. Une enquête de l’inspecteur Eric Darrieux à Grenoble.

Marketing viral. Au Diable Vauvert, 2008. Thriller ?  Récit d’anticipation ? Une enquête  sur fond de marketing, de génétique ou encore de nanotechnologies.

La Guerre des vanités. Gallimard, Série noire, 2010. Cette plongée (fictive !) dans les secrets des habitants de la petite ville de Tournon, marquée par une série de suicides d’adolescents, a obtenu le Prix Mystère de la critique en 2011.

Un singe en Isère. Baleine, Le Poulpe, 2010.

Zone Est. Fleuve Noir, 2011.

Les visages écrasés. Le Seuil, 2011. Ce roman très noir qui aborde la souffrance au travail dans une grande entreprise de téléphonie a été récompensé par le « Trophée 813 » et par le Grand prix du Festival de Beaune en 2011.

Dans le ventres des mères. Ombres noires, 2012.

Marin Ledun écrit lui aussi des romans pour la jeunesse, et des pièces radiophoniques.  Également chercheur en sciences sociales, il est l’auteur de nombreux essais.

Antonin Varenne

Le fruit de vos entrailles. Toute Latitude, 2006.

Le gâteau mexicain. Toute Latitude, 2008.

Fakirs. Viviane Hamy, 2009. L’enquête de Guérin, commissaire mis au placard au bureau des suicides sur la mort d’un Américain héroïnomane pendant son spectacle de fakir, des personnages hors normes, une écriture ciselée lui valent les Prix Michel Lebrun et Prix Sang d’encre en 2009, ainsi que le Prix du meilleur polar de Points en 2010.

Le Mur, le Kabyle et le Marin. Viviane Hamy, 2011. Couronné meilleur polar francophone à Montigny-les-Cormeilles en 2011, et par les Prix 20-Minutes-Quais du polar et Jean Amila-Meckert en 2012, ce roman inspiré par le témoignage du père de l’auteur tisse une toile noire entre le Mur, policier boxeur en 2008 et le Kabyle et le Marin, qui ont tous deux (mal) vécu la Guerre d’Algérie.

Antonin Varenne prépare actuellement son prochain roman.

       

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *