Quais du PolarBlogSélection de polars › Votre sélection de polars pour Noël

Votre sélection de polars pour Noël

Rendez-vous sur notre page Facebook pour gagner les romans de la sélection !

 

Les titres en lice pour le Prix des Lecteurs

Hôtel du Grand Cerf, Frantz Bartelt, Seuil.
« Le noir, pour peindre les mœurs, c’est une bonne couleur », dit l’auteur. Écrite dans un style impeccable, cette enquête faussement classique verra tout un village passé au crible de la plume si particulière de Franz Bartelt, toujours entre burlesque et mélancolie. Dans Hôtel du Grand Cerf, on rit énormément, mais tout est élégant, et rien n’est banal.

Bombes, Dominique Delahaye, La Manufacture de Livres.
Un roman noir social très moderne avec pour héros des jeunes d’aujourd’hui confrontés à leurs engagements politiques sur les bords du Rhône et de la Saône.

Dossier Kastor, Catherine Fradier, Au diable Vauvert.
Une menace inédite : le terrorisme nucléaire. Une enquêtrice spéciale dans les eaux troubles de l’activisme écologiste, du terrorisme d’État et des mouvances radicales… Un thriller dont vous vous souviendrez longtemps.

La chance du perdant, Christophe Guillaumot, Liana Levi.
Renato Donatelli, dit le Kanak, a quitté la Nouvelle Calédonie il y a des années pour le SRPJ de Toulouse. Il vient d’être mis au placard à la section des courses et jeux en compagnie du jeune lieutenant Cussac, lorsque la mort d’un homme dans un compacteur à déchets inaugure une série de disparitions frappant des accros aux jeux d’argent.

Illusion tragique, Gilda Piersanti, Le Passage.
Dans ce thriller de l’enfance menacée, Gilda Piersanti interroge les méandres infinis de la perversité. Illusion tragique nous entraîne dans une intrigue aux retournements imprévisibles, comme un labyrinthe dont le tracé se recompose à chaque détour, jusqu’au dénouement… inimaginable. Car la réalité à laquelle nous nous croyons solidement ancrés se révèle parfois n’être que faux-semblant. Le réveil sera alors sanglant, forcément sanglant.

L’Étoile jaune de l’inspecteur Sadorski, Romain Slocombe, Robert Laffont.
Après le succès de L’Affaire Léon Sadorski, une nouvelle enquête du sinistre et fascinant inspecteur des Renseignements généraux.

 

Les coups de cœur de nos libraires

Après la chute, Dennis Lehane, Rivages.
Recommandé par la Librairie Passages : La vie de Rachel vire au cauchemar, tout s’effondre… Sur le fil, elle risque de basculer dans la folie à tout moment… La tension monte, des failles apparaissent sous le vernis de sa vie parfaite… Jusqu’où ira-t-elle ? De belles nuits blanches en perspective !

Et recommandé par la Librairie Le Square : Pour le meilleur et pour le pire ! Voilà qui résume bien l’histoire de Rachel Childs, héroïne aux vies multiples, dont le mariage à priori parfait pourrait bien être en fait un immense piège. Auteur de romans noirs plus que reconnu, Dennis Lehane prouve qu’il sait marcher hors des sentiers battus et signe un thriller psychologique vertigineux doublé d’un superbe portrait de femme.

Bondrée, Andrée A. Michaud, Rivages.
Recommandé par la Librairie Le Bal des Ardents.
Prix Quais du Polar l’année dernière et à très juste titre ! Si vous n’avez pas succombé en grand format, plus d’excuse pour la sortie poche !

Cannisses – Far West, Marcus Malte, Folio/Gallimard.
Recommandé par la Librairie Vivement Dimanche.
Un homme perd sa femme et se met à envier le bonheur de ses voisins. Un texte court et ambigu vraiment excellent !

Coffret Pukhtu, DOA, Série Noire/Gallimard.
Recommandé par la Librairie Le Bal des Ardents.
Impossible de résumer ce thriller qui nous emmène aux quatre coins du monde dans un rythme effréné, au cœur du conflit afghan. On dévore sans retenue cette histoire complexe et violente mais ô combien passionnante.

Comme de longs échos, Elena Piacentini, Fleuve Noir.
Recommandé par la Librairie Vivement Dimanche.
Des personnages tourmentés, une écriture belle et efficace, une course contre la montre … Bref, tout ce qu’on aime est dans ce thriller !

Demain c’est loin, Jacky Schwartzmann, Le Seuil.
Recommandé par la Librairie Vivement Dimanche : Des Buers de Villeurbanne, en passant par les beaux quartiers de Lyon, la reconversion « forcée » d’un type jamais en panne d’idées. Un polar à l’humour noir iconoclaste.

Recommandé par la Librairie Le Square : Natif de la cité des Buers à Lyon, avec un nom de juif et une tête d’arabe, François Feldman cumule les handicaps. Et les choses ne vont pas s’arranger pour lui quand il se retrouve en cavale forcée aux côtés de sa détestée banquière, Juliane Baccardi, qui vient d’écraser un petit caïd de la cité sous ses yeux. Mais en grand optimiste François pourrait bien réussir à tirer partie de la situation… Drôlissime et complètement décalé !

Dis-moi que tu mens, Sabine Durrant, Préludes.
Recommandé par la Librairie Decitre.
Paul Morris est un pitoyable salaud : sans scrupule, menteur mégalomaniaque, il vit des mirages de sa « gloire » passée, celle d’avoir commis dix ans plus tôt un roman au succès relatif mais dont il s’enorgueillit. Et qui, croit-il, l’autorise à prendre les autres, au mieux pour des abrutis, au pire pour des proies susceptibles de l’entretenir !
Car Paul est surtout un type fauché, qui s’est vu contraint de retourner vivre chez sa mère en attendant de nouveaux pigeons à mystifier… En parfait manipulateur, il use de son charme pour séduire Alice, une avocate qui lui a été présentée lors d’une soirée, et s’implanter subrepticement, tel un magnifique parasite, dans sa vie.
Lorsqu’il apprend que celle-ci projette de passer plusieurs semaines en Grèce avec ses enfants et des amis, il n’a plus qu’une idée en tête : se faire inviter.
Mais ce séjour tant convoité va progressivement virer à un jeu de dupes dont il n’est peut-être pas maître autant qu’il le croit…
Après un premier roman très réussi, Sabine Durrant transforme l’essai avec ce thriller psychologique absolument redoutable, entre Patricia Highsmith (Mr Ripley) et Hitchcock. Insidieux, entêtant, addictif !!!

Entre deux mondes, Olivier Norek, Michel Lafon.
Recommandé par la Librairie Passages : Olivier Norek frappe encore très fort ! Dans un style d’une ahurissante efficacité, il tisse une intrigue terrible et captivante dans l’enfer de la Jungle de Calais… Sans compromission, sans misérabilisme. Simplement imparable !

Et recommandé par la Librairie du Tramway : Un récit ultra réaliste, noir de chez noir, sur la jungle de Calais, le plus grand bidonville d’Europe.

Glaise, Franck Bouysse, La Manufacture de Livre / Livre de poche.
Recommandé par la Librairie L’Esprit Livre.
Glaise
laisse gronder au loin la Grande Guerre pour mieux nous dépeindre le quotidien de deux familles de paysans du Cantal, tiraillées entre passion et jalousie. Un roman noir de l’arrière-pays, un roman de l’arrière front et surtout un grand roman d’amour !

Haute voltige, Ingrid Astier, Série Noire/Gallimard.
Recommandé par la Librairie Vivement Dimanche.
Course poursuite sur les toits de Paris où les riches, les bons et les méchants se croisent et s’entremêlent à la culture, la violence et les arts. Un roman noir finement mené captivant de bout en bout.

J’ai toujours aimé la nuit, Patrick Chamoiseau, Sonatine.
Recommandé par la Librairie Le Square.
À genoux, doigts noués derrière la nuque, les yeux rivés sur le canon de l’arme, le commissaire Pilon attend son exécution… Mais Archange semble surseoir au verdict. Débute alors sa confession, comment il s’est mué en tueur en série qui ne commet pas d’erreur, l’histoire de sa vie, de son combat, de sa folie. Jusqu’à ce vendredi 13, nuit où son rituel s’est vu perturbé et sa piste trouvée. Ses paroles sont entrecoupées du récit en flashback de la traque nocturne menée par le commissaire dans les bas-fonds de Fort-de-France, et la description de la misère, de la drogue et de la prostitution nous laisse un gout amer… Vraiment efficace !

L’Année du lion, Deon Meyer, Seuil.
Recommandé par la Librairie Passages.
La claque ! Deon Meyer ajoute à son sens redoutable du suspense une réflexion éblouissante sur l’humanité, le vivre ensemble, et les liens qui unissent un père et son fils. En changeant de registre, il se renouvelle de manière extraordinaire. Gigantesque !

L’essence du mal, Luca d’Andrea, Denoël.
Recommandé par la Librairie Le Square.
À Siebenhoch, village enfermé dans les montagnes des Dolomites, il n’est pas très bien vu de chercher à exhumer les secrets bien enfouis du passé. Jeremiah Salinger, documentariste américain qui vit là-bas avec sa famille, en fera l’amère expérience en tentant de faire la lumière sur un triple meurtre arrivé trente ans plus tôt. Un premier roman sous haute tension où Luca d’Andrea réussit à nous tenir en haleine jusqu’à la dernière page !

L’Homme aux deux ombres, Steven Price, Denoël
Recommandé par la Librairie L’Esprit Livre.
Petit prodige Canadien, Steven Price explore le Londres de 1885 et revisite avec brio TOUS les classiques du genre : une double-enquête à tiroirs, sur fond de légendes urbaines et d’amour impossible. Un roman total, qui alterne séquences à haute intensité et douce mélancolie de fin de siècle. Parfois le bonheur c’est simple comme un polar victorien…

L’hôtel, Yana Vagner, Mirobole.
Recommandé par la Librairie Le Square.
Un groupe d’amis se retrouve pour quelques jours dans un chalet complètement coupé du monde et alors qu’une tempête s’abat sur la montagne, le corps de l’une d’entre eux est retrouvé dans la neige. Seul l’un des huit autres participants au séjour a pu commettre le crime et tous ont une raison d’en vouloir à la victime…Grâce à un savant dosage entre mystère et terreur Yana Vagner orchestre un huis-clos glaçant parfaitement réussi !

La Daronne, Hannelore Cayre, Métailié.
Recommandé par la Librairie Musicalame.
À peine paru début mars. La Daronne se voyait primé sur l’édition 2017 des Quais du Polar. Et ce n’était qu’un début ! Preuve qu’il est indispensable de lire ce polar d’Hannelore Cayre, avocate pénaliste au déjà long parcours d’auteure, scénariste et réalisatrice.
Quinquagénaire, veuve et mère de deux jeunes femmes qu’elle a élevées seule, Patience passe sa vie entre une vieille mère juive placée en EPAD, un amant flic et son travail (au noir) de traductrice-interprète judiciaire. À force d’écouter à plein temps des lascars imprudents et d’entendre parler de sommes qu’elle ne gagnera jamais en restant honnête, elle décide de plonger. Elle sera « La Daronne ».
Qui mieux qu’une professionnelle de la justice pour nous raconter l’envers du décor ?
On rit beaucoup mais pas que, des petits truands et de la police, de cette reine-mère déchue et de la façon dont la société française traite ses vieux, de l’aplomb surtout de cette Daronne si séduisante de courage et d’imagination !

La Fille dans le brouillard, Donato Carrisi, Livre de Poche.
Recommandé par la Librairie Decitre.
Une jeune fille de 16 ans, Anna Lou, a disparu. Nul n’a rien vu, nul ne sait s’il s’agit d’une fugue, d’un enlèvement… Vogel, envoyé sur place pour résoudre l’affaire, est un flic zélé, star des médias et prêt à tout pour le rester ! Persuadé que la jeune fille a été enlevée, il va très vite chercher à trouver un coupable idéal, et utiliser l’arsenal médiatique pour parvenir à ses fins…Mais est-ce bien le sort d’Anna Lou qui le préoccupe, ou plutôt l’obsession de son propre succès ?
En plein brouillard lui aussi, le lecteur avance, ballotté tout du long entre doutes et certitudes, happé dans une spirale de présomptions, tantôt d’innocence, tantôt de culpabilité, incapable de savoir qui ment, qui manipule, s’il est lucide ou s’il est abusé…
Avec ce nouveau thriller, très très réussi donc, le maestro Carrisi se paye le luxe de nous interpeller sur la société spectacle, qui transforme souvent l’exercice de la Justice en jeu de Cirque pas très honorable !

La nature des choses, Charlotte Wood, Le Masque
Recommandé par la Librairie Lucioles.
Dix jeunes filles se réveillent – après avoir été droguées, enlevées – emprisonnées dans un bâtiment désaffecté perdu en plein désert australien, entouré d’une clôture électrifiée. Dans cet univers absurde et sadique, les questions – qui sont-elles ? que font-elles dans ce lieu infernal ? qu’attend-on véritablement de ces filles ? – trouveront un embryon de réponse dans leurs histoires respectives : toutes ont été impliquées dans des scandales sexuels avec des hommes puissants… Pour les fans de La Servante écarlate !

La Soif, Jo Nesbø, Série Noire/Gallimard.
Recommandé par la Librairie Lucioles.
Le grand retour d’Harry Hole ! Une jeune femme est assassinée après un rendez-vous pris sur un site de rencontres. Au vu des marques de morsures trouvées sur le cadavre, il ne peut s’agir que d’un redoutable prédateur, littéralement assoiffé de sang… Pour Harry Hole, ces meurtres font écho à l’unique enquête non résolue de sa carrière…

La Veuve, Fiona Barton, Fleuve Noir.
Recommandé par la Librairie Decitre.
Jane, une jeune femme discrète et sans histoire, a vu sa vie bouleversée lorsque son mari s’est retrouvé suspect n°1 dans l’enlèvement et la disparition d’une petite fille. Après des années d’enquêtes et de procédures judiciaires, Glen, son époux meurt accidentellement, sans que l’affaire n’ait jamais été résolue, ni sa culpabilité prouvée. Jane se retrouve alors sous le feu des projecteurs, sollicitée par une journaliste, Kate, qui veut la faire sortir du mutisme dans lequel elle s’est toujours murée, persuadée que la mort de son mari va la pousser à soulager sa conscience en livrant des éléments.
Mais qu’a réellement su Jane de toute cette affaire ? Son mari était-il coupable ou innocent ? Et si oui, l’a-t-elle couvert ou était-elle la victime d’un mari abusif et manipulateur ? A travers ce roman à trois narrations, celui de la veuve, de la journaliste et de l’enquêteur, Fiona Barton change de focale pour mettre en lumière ces femmes de l’ombre, épouses de meurtriers supposés.
Brillamment écrit et construit, La veuve est un thriller psychologique qui garde une tension intacte jusqu’à la dernière ligne et ménage habilement son suspens dans la quête d’une vérité plus complexe (évidemment !) qu’il n’y paraît…Une réussite !

Le charme des sirènes, Gianni Biondillo, Métailié.
Recommandé par la Librairie Passages.
Sous le strass… le stress ! À Milan, il s’en passe des noires et des vraiment pas mûres lors des défilés de mode… Et l’inspecteur Ferraro ne se défile pas ! Biondillo nous entraîne dans une intrigue superbement maîtrisée. Un polar drôle, engagé et virevoltant !

Le dernier des Yakuzas, Jake Adelstein, Marchialy.
Recommandé par la Librairie du Tramway.
Jake Adelstein à travers le témoignage d’un ancien mafieux Saigo Kato, nous livre une fresque tout en subtilité de l’histoire des Yakuzas depuis la fin de la seconde guerre mondiale à nos jours.

Le diable en personne, Peter Farris, Gallmeister.
Recommandé par la Librairie Le Square
Ligotée et enfermée dans un coffre de voiture, Maya, jeune prostituée qui en sait beaucoup trop sur les affaires de son éminent client, semble en fâcheuse posture. Mais c’est sans compter sur l’intervention explosive de Leonard Moye qui ne tolère pas que quelqu’un d’autre que lui, tue sur ses terres. Quand deux personnages solitaires et bien abîmés par la vie se rencontrent sous la très belle plume de Peter Farris, on assiste à la naissance d’un des duos les plus attachants du roman noir américain.

Le Fils, Jo Nesbø, Folio/Gallimard.
Recommandé par la Librairie Le Bal des Ardents.
Vous ne retrouverez pas son personnage récurrent, Harry Hole, dans ce nouvel opus mais, comme pour les autres, impossible de lâcher ces quelques 600 pages. Rebondissements, psychologie très fine, tout y est !

Le Monarque de la Vallée, Neil Gaiman, Au Diable Vauvert.
Recommandé par la Librairie Passages.
Tout au nord de l’Écosse… Ici les dieux, les monstres et les combats épiques font la loi. Et en grand conteur, Neil Gaiman continue de tisser les fils de sa mythologie. Un roman magnifiquement illustré et génialement troublant…

Les Corps Brisés, Elsa Marpeau, Série Noire/Gallimard.
Recommandé par la Librairie Vivement Dimanche : La bagnole, la vitesse c’était toute sa vie ! La vie de Sarah est totalement bouleversée : elle était coureuse automobile, mais un accident l’a laissée paralysée. La vie au centre de rééducation s’écoule, terne et monotone, jusqu’à l’arrivée de Clémence, sa voisine de chambrée solaire, qui peint et met de la poésie dans la vie. Mais Clémence disparaît mystérieusement du jour au lendemain, et Sarah enquête discrètement… Parano, ou clairvoyante ?

Et recommandé par la Librairie Musicalame : Dans un centre hospitalier perdu en montagne, Sarah, coureuse de rallye, tente de se reconstruire à la suite d’un accident qui lui a coûté l’usage de ses jambes. Elle observe les autres pensionnaires, analyse les gestes des infirmiers, décrit toutes les émotions qui l’envahissent. Peu à peu, ses pensées tourmentées la poussent à se questionner sur la disparition de sa voisine de chambre. Avec Sarah, Elsa Marpeau entraîne le lecteur dans une psychose grandissante et nous assène un ultime coup de massue dans un dénouement à la fois lyrique et terrifiant.

Mon gamin, Pascal Voisine, Calmann-Lévy.
Recommandé par la Librairie Musicalame.
Été 1977. Thierry, qui a grandi au côté de son ami Francis, l’un des patients de l’hôpital psychiatrique dirigé par son père, passe le mois d’août à écouter des disques. Très occupé à élaborer une compilation « autobiographique » sur une cassette magnétique, Thierry essaie de ne pas penser à la beauté attractive de sa belle-mère. Dans quelques jours, Elvis Presley sera rappelé par Dieu et Thierry, lui, sera le témoin d’un drame qui changera le cours de sa vie. Un premier roman noir, nostalgique et profond.

Ragdoll, Daniel Cole, La Bête Noire/Robert Laffont.
Recommandé par la Librairie Decitre.
Premier roman de l’auteur largement plébiscité dès sa sortie en Angleterre, Ragdoll a absolument TOUS les ingrédients du thriller parfait. Une entrée en matière déconcertante (et fracassante !!!) une enquête bien tordue, un compte-à-rebours intelligemment exploité… Et des personnages (Wolfe en tête) ambivalents et inattendus à souhait ! Le tout saupoudré d’un humour décalé, dans les dialogues surtout, qui crée un contraste assez saisissant avec une intrigue, elle, franchement sombre !
Daniel Cole utilise les codes du genre, les tort un peu, les utilise à contre-pied ou les exploite au contraire à fond, passant de l’ironie à l ‘horreur, de la tension à l’émotion… Un premier roman aussi réussi (allez, la fin accuse un très, très léger relâchement…mais franchement, ça reste de haut vol !) ne mérite qu’un qualificatif : épatant !

Recettes d’Amour et de Meurtre, Andrew Sally, Flammarion.
Recommandé par la Librairie Vivement Dimanche.
Tannie Maria est chroniqueuse culinaire pour un petit journal local. Quand ce dernier est menacé, la voilà contrainte de gérer les courriers du cœur. Parmi toutes les lettres, celles d’une jeune femme retiennent son attention : cette dernière est battue par son mari et lui demande son aide.
L’émotion est vive pour Maria puisque cette tragédie lui rappelle son propre passé. Quelques jours plus tard, elle apprend le décès de la jeune femme. Alors que, contre toute attente, la meilleure amie de la victime est accusée du meurtre, Tannie Maria décide de prendre les choses en main et de seconder la police…
Un plaisir de lecture ! Fluidité du style, ténacité du personnages principal et humour des situations, rebondissements sentimentaux et suspens prenant, qualité des personnages secondaires et beauté des paysages sud-africains ainsi qu’une vision de la société post-Apartheid sont au menu de ce roman COUP DE CŒUR !!
On en redemande, et cela tombe bien : une autre aventure de Tannie Maria est attendue !

Six-Quatre, Hideo Yokoyama, Liana Levi.
Recommandé par la Librairie du Tramway : Un polar ambitieux vous plongeant dans les méandres de la police japonaise. Addictif tel un film d’Akira Kurosawa !

Recommandé par la Librairie L’Esprit Livre : Six-quatre est le nom de code d’une affaire qui a mal tourné il y a dix ans et qui semble se reproduire aujourd’hui. L’inspecteur Mikami, pris dans un jeu de pouvoir vertigineux, tente d’enrayer le cours de l’histoire. Une peinture hyperréaliste du Japon moderne portée par une intrigue dense, minutieuse et obsessionnelle…

Recommandé par la Librairie Lucioles : Un roman policier fascinant à bien des égards ! Tout d’abord parce que l’auteur choisit d’immerger le lecteur de manière réaliste, en un rythme posé, dans le quotidien du commissaire Mikami. Fascinant également par sa construction : petit à petit s’élabore un roman policier riche et complexe, aux multiples personnages et aux intrigues savamment imbriquées autour d’une affaire qui n’a jamais était résolue et que le commissaire Mikami, enquêteur criminel à l’époque, a vécu comme un tragique échec.

Recommandé par la Librairie Le Square : « Six Quatre » est le nom de code de l’enquête sur l’enlèvement et le meurtre d’une enfant de six ans, une affaire toujours en cours mais sur le point de rejoindre les « Cold cases », la prescription des faits approchant.  C’est autour de ce dossier que va se jouer le combat titanesque entre une police régionale acculée à cause de son échec, un ministère de la police tokyoïte au rêve hégémonique, arrivant avec son armée de technocrates, et une meute de jeunes journalistes aux dents longues…Un contexte épineux pour le commissaire Mikami qui souhaite découvrir la face caché du « six quatre »…

Une heure de ténèbres, Michèle Rowe, Albin Michel.
Recommandé par la Librairie Vivement Dimanche.
Cape Town. Percy Jonas, jeune flic plutôt douée, se retrouve en charge de deux enquêtes liées à des disparitions survenues la même nuit, dans le même quartier aisé. Peut-il s’agir d’une coïncidence ? Il y a tout, dans ce roman fin et subtil : une intrigue superbement menée, des personnages complexes, de l’émotion, une histoire personnelle, la grande Histoire, un pays fascinant… Et ce tout est vraiment excellent.

 

Une Expérience à lire en images

40 Éléphants, Virginie Augustin et Hubert, Bamboo.
Recommandé par la Librairie Expérience.
Londres 1920, on suit l’intégration de la jeune Florrie dans les « 40 éléphants » le gang des épouses des pickpockets qui ont repris les « boulots » de leur mari. Entre méfiance, coups-bas, jalousie et trahison, Florrie devra être très prudente… Un très bon premier tome !

L’été en pente douce, Pierre Pelot et Jean-Christophe Chauzy, Fluide Glacial.
Recommandé par la Librairie Expérience.
Après un classique en roman de Pierre Pelot, puis un film en 87 avec Bacri et Villeret, JC Chauzy adapte, accompagné de Pelot lui-même, L’Eté en Pente Douce chez Fluide Glacial.
L’histoire de deux frangins, Fane et Mo, qui viennent d’hériter de la maison de leur mère. Fane est un vrai loubard des 80s (perfecto et argot) et Mo est resté handicapé suite à l’explosion d’une grenade trouvée dans la forêt lorsqu’ils étaient plus jeunes.
Ils vont emménager durant un été qui ne va évidemment pas se dérouler comme prévu. Fane vient de « secourir » une jeune demoiselle en détresse et lui promettre le grand amour que rien n’entachera. Ils veulent rester tous les trois sans rien demander à personne, mais, malheureusement, la maison est située entre deux garages, tenus par une famille qui veut mettre la main sur le terrain…
Chauzy arrive ici à nous livrer une excellente (autre) vision de cette galerie de persos haute en couleurs, avec un ton très rétro dans les dialogues et l’argot utilisé, un brun drôle mais surtout radicalement dramatique.

Opération Copperhead, Jean Harambat et Isabelle Merlet, Dargaud.
Recommandé par la Librairie Expérience.
Quand Winston Churchill demande à Peter Ustinov et David Niven de former le sosie du général Montgomery…Une histoire aussi folle que vraie impeccablement servie par le trait ‘art déco’ de Jean Harambat.

Sérum, Cyril Pedrosa et Nicolas Gaignard, Delcourt.
Recommandé par la Librairie Expérience.
On suit, en 2050, Kader repris de justice soumis à un sérum de vérité en permanence semble inoffensif :  il ne peut pas mentir…Il est pourtant l’objet de beaucoup de convoitises… Pedrosa en scénario S.F. s’en sort très bien et le dessin sert l’histoire !

Tebori, José Robledo et Martial Toledano, Dargaud.
Recommandé par la Librairie Expérience.
Au Japon, un jeune apprenti tatoueur, ex-membre d’un gang de motards, prend la suite de son vieux maitre. Ce pourrait être tranquille si le salon n’était pas exclusivement réservé à la clientèle des yakusas… Bon triptyque par les auteurs de Ken Games.

 

Pour les plus jeunes

Le mystère Vandam Pishar, Anne-Gaëlle Balpe, École des Loisirs
Sélection Prix Jeunesse Quais du Polar/Ville de Lyon
Mais qui est Vandam Pishar ? Le nouvel élève est décidemment bien mystérieux. Avec une imagination débordante, Milo et ses copains nous embarquent dans une enquête trépidante aux multiples rebondissements. Ce livre, plein de suspense et d’humour, est aussi un beau roman sur l’amitié et l’acceptation des autres et de leurs différences.

Cornélius Holmes et le caniche des Ba(s)kerville, Davide Cali, La Palissade
Sélection Prix Jeunesse Quais du Polar/Ville de Lyon
Un chien comme narrateur ce n’est pas très courant. C’est avec beaucoup d’humour que Watson nous raconte les péripéties de son maître Cornélius Holmes, qui est persuadé d’être le descendant de Sherlock Holmes. Complètement loufoque !

Mamie Polar – Fallait pas toucher à l’école de Mamie Jo !, Régis Delpeuch, Scrinéo
Sélection Prix Jeunesse Quais du Polar/Ville de Lyon
La nouvelle série de Régis Delpeuch est à découvrir d’urgence. On aime : la mise en page, le côté participatif du roman, les sujets sociétaux abordés en toile de fond, l’humour omniprésent. Mamie Jo, Papi Chou, Camille et Lucas, accompagnés de Donquichotte le teckel, débarquent dans notre vie et c’est pour notre plus grand plaisir !

Mortimer Mort-de-peur – Le train fantôme, Agnès Laroche, Rageot
Sélection Prix Jeunesse Quais du Polar/Ville de Lyon
Mortimer « mort-de-peur » est un peu froussard. Aujourd’hui, il se rend avec ses amis à la fête foraine, et c’est à reculons qu’il monte dans un manège vertigineux ou dans le train fantôme. Surtout qu’il n’est pas au bout de ses surprises… A travers ses aventures, Mortimer nous montre que c’est en surmontant ses peurs qu’on devient vraiment courageux !

Un royaume pour deux, Marin Ledun, Syros
Sélection Prix Jeunesse Quais du Polar/Ville de Lyon
Lola et Aymen sont deux enfants que tout oppose, l’insouciance de la liberté pour l’une, le poids de la guerre pour l’autre. Marin Ledun aborde la question des réfugiés avec beaucoup de finesse. Un roman engagé, avec de belles valeurs, qui invite aux questionnements et à la discussion.

Un détective très très très spécial, Romain Puértolas, La joie de Lire
Recommandé par la Librairie A Titre d’Aile.
Gaspard n’avait pas vraiment prévu de devenir détective privé, mais ce choix s’impose à lui le jour où il perd simultanément ses 2 employeurs.
Gaspard ne sera pas un détective comme les autres, car Gaspard a un chromosome de trop. Et l’agence « Détectives Services et Versa » l’a bien compris. Il est l’homme idéal pour mener l’enquête dans un centre d’éducation spécialisé, incognito…
Romain Puértolas, romancier à succès avec son roman L’Extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, nous offre ici un roman touchant, avec un personnage principal aussi singulier qu’attachant.
Ce détective très très très spécial va nous entrainer dans une véritable enquête aux rebondissements inattendus. Gaspard, narrateur de cette histoire, ne manque pas d’autodérision et d’humour pour le plus grand plaisir des lecteurs.
Un roman qui vient faire exploser les clichés sur le handicap, tout en nous entrainant dans un intrigue captivante. Le polar jeunesse à lire assurément à partir de 13 ans et bien plus…

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *