Odile Bouhier

À propos

Après des études à la Fémis, Odile Bouhier devient scénariste. Le Sang des bistanclaques, son premier roman paru en mars 2011, reçoit le Prix du Polar- Lire en Poche. L’action se déroule à Lyon dans les années 20 et a pour héros le professeur Salacan et le commissaire Kolvair, qui dirigent la toute première unité scientifique de la police judiciaire. On retrouve le même duo d’enquêteurs dans De mal à personne, son deuxième roman (mars 2012) puis dans La nuit, in extremis (avril 2013). Elle co-écrit On ne meurt pas la bouche pleine avec Thierry Marx.

Autobiographie pour Quais du polar

Odile Bouhier sinon l’ivresse et puis aussi ni Dieu ni traître. Que de la matière noire, sombre et perfectible. Toucher quelque chose d’essentiel et sans prétention, balancer un peu de lumière, si on peut dire, parce que les nuages, la grisaille, tout le monde en crève autour.

Polars fétiches

livre : Dérive Sanglante, William G. Tapply.

film : Wind River, Taylor Sheridan

auteur : Donald Ray Pollock.