Pascal Dessaint

À propos

Né à Dunkerque, Pascal Dessaint s’installe en 1984 à Toulouse, ville où il situe les enquêtes du capitaine de police Félix Dutrey. Naturaliste et ornithologue passionné, il a consacré plusieurs romans noirs aux questions environnementales, dont Mourir n’est peut-être pas la pire des choses, Cruelles natures (Prix Mystère de la critique) et Les derniers jours d’un homme. Il a remporté le Prix Mystère de la critique par deux fois, en 1997 et en 2008, et Le chemin s’arrêtera là a été lauréat du prix Rivages des Libraires 2016 et du prix Jean Amila-Meckert. Son dernier roman, Un homme doit mourir est paru en 2017 aux éditions Rivages.

Autobiographie pour Quais du Polar

Ça commence à faire… 25 ans dans le monde littéraire, et exactement 25 romans et recueils de nouvelles. Les humains sont si étranges, si inquiétants, une source d’inspiration (noire) inépuisable… C’est plus reposant de regarder les oiseaux, d’écouter les grenouilles, d’espérer croiser un ours un jour… Mais il y a toujours la peur, qui fait revenir à l’écriture…

Polars fétiches

livre : Last exit to Brooklyn, Hubert Selby Jr.

film : Le mouton enragé, de Michel Deville

auteur : Jim Thompson.