Thanh-Van Tran-Nhut

À propos

Née au Viêt-Nam, Thanh-Van Tran-Nhut grandit aux États-Unis (Michigan) et en France (Franche-Comté). Après avoir obtenu un diplôme d’ingénieur en mécanique du California Institute of Technology, elle revient à Paris pour travailler. En 1999, elle se lance avec sa sœur Kim dans l’écriture des enquêtes du mandarin Tân, qui se déroulent dans le Viêt-Nam du XVIIe siècle. Publiée aux éditions Philippe Picquier, cette série est centrée sur un héros inspiré de leur aïeul mandarin. Depuis 2002, elle continue ces enquêtes en solo.

Après Le Palais du mandarin (NiL, 2009), un recueil de nouvelles, et La Femme dans le miroir (Robert Laffont, 2010), une histoire mêlant fantastique et mystère sur fond de peintures hollandaises, le mandarin Tân fait son retour avec Les Corbeaux de la Mi-Automne (Picquier, 2011). Les enquêtes du mandarin Tân sont désormais traduites en plusieurs langues.

Autobiographie pour Quais du Polar

« Thanh-Van Tran-Nhut aime les mandarins et les malandrins, la logique et le fantastique, les volcans et les étoiles, les trompettes de la mort et les Annamites tue-mouches, les trains de nuit et les gares fantômes. »

Polars fétiches

film : Dark City, Alex Proyas

livre : The Alienist, Caleb Carr

auteur : Ross Macdonald