Sébastien Gendron

À propos

Sébastien Gendron a passé sa jeunesse dans le Bordelais. Après une licence d’études cinématographiques, il se retrouve tour à tour livreur de pizzas, manœuvre, télévendeur de listes de mariage… avant de devenir assistant réalisateur puis réalisateur. En 2008, il publie Le Tri sélectif des ordures, premier opus des aventures de Dick Lapelouse (Pocket 2014), et chez Albin Michel en 2013, Road Tripes (Pocket fevrier 2015). Le dernier roman de Sébastien Gendron, Révolution, a été publié par les Éditions Albin Michel.

Autobiographie pour Quais du Polar

« Devant la recrudescence des vols de sac à main, Sébastien Gendron n’accepte plus les billets de 300 dollars, les chèques barrés, les tickets restaurants, les cartes cadeaux Séphora et les prostituées hongroises. Pour le reste, il est ouvert à toute discussion. »

Polars fétiches

livre : Harlot et son fantôme, de Norman Mailer. Parce que, comme Salman Rushdie (oui, c’est un peu prétentieux comme référence), j’ai attendu la suite pendant des années, mais Norman Mailer a préféré mourir plutôt que de s’y atteler (feignasse !).

Une série : Peaky Blinders, de Steven Knight, parce que Cillian Murphy, parce Sam Neil, parce que PJ Harvey, parce que Nick Cave, parce que c’est la meilleure série des années 10.

auteur : Jean Echenoz, parce que quand on écrit comme ça, on mérite sa place à l’Académie B. Jean Echenoz, je t’aime.