Retour aux auteurs Quais du PolarBertrand Tavernier

Bertrand Tavernier

À propos

Bertrand Tavernier, né le 25 avril 1941 à Lyon, est un réalisateur, scénariste, producteur et écrivain français, président de l’Institut Lumière. Il est le père du réalisateur et comédien Nils Tavernier et de la romancière Tiffany Tavernier.

Fils de l’écrivain et résistant lyonnais René Tavernier, il fut d’abord assistant-réalisateur, attaché de presse et critique avant de passer à la mise en scène avec L’Horloger de Saint-Paul, film à la base d’une longue collaboration avec l’acteur Philippe Noiret (Que la fête commence, Le Juge et l’assassin, Coup de torchon, La Vie et rien d’autre, La Fille de d’Artagnan). Éclectique, il a abordé plusieurs genres cinématographiques, de la comédie dramatique au film de guerre en passant par le film historique ou le polar (L.627, L’appât). Plusieurs de ses films ont été récompensés, en France et à l’étranger (dont Autour de minuit qui remporta un Oscar et fut nommé aux Golden Globes).

Bertrand Tavernier a réalisé l’adaptation au cinéma du film Dans la brume électrique avec Tommy Lee Jones en 2009. En 2010, il retourne à l’Histoire française avec La princesse de Montpensier, présenté au Festival de cannes en compétition officielle. Avec Quai d’Orsay, en salles en 2013, il se penche sur la vie politique française.

Cinéphile passionné, il a écrit plusieurs ouvrages importants sur le cinéma américain notamment, donné de nombreuses conférences et participe régulièrement à des bonus DVD. Dans les années 60, il fut l’un des premiers à aller interviewer des réalisateurs étrangers et à analyser thématiquement leurs filmographies. Outre les metteurs en scène connus, tels John Ford, Raoul Walsh ou John Huston, il contribua à faire connaître en France Delmer Daves, André De Toth ou Budd Boetticher (dont il programmait les films avec son ciné-club, le « Nickel Odéon ») et participa, entre autres avec Martin Scorsese, à la redécouverte de l’œuvre de Michael Powell. En outre, il engagea pour ses films des scénaristes français des années 50 comme Jean Aurenche ou Pierre Bost.

Autobiographie pour Quais du Polar

NÉ NATIF DE LYON. PASSION : le cinéma (en voir, en faire), la lecture (de Dumas à Patrick Rambaud en passant par Julien Blanc et Simon Leys), la musique (de Duke Ellington à Stravinsky avec des détours par Brassens et Ferré)

Hobby : faire la cuisine et le marché. Déteste l’audimat, les palmarès, les titres à emporter sur une ile déserte. Ne veut pas aller sur une ile déserte, sauf s’il y a un cinéma.

Polars fétiches

Un livre : Un nommé jeudi de Chesterton.

Un film : Pendez-moi haut et court de Jacques Tourneur et Quais des Orfèvres.

Un auteur : James Lee Burke et Simenon.