Laurent Galandon

À propos

Né le 16 mars 1970 à Issy-les-Moulineaux, Laurent Galandon grandit dans la banlieue parisienne. A l’adolescence, il s’enferme dans des greniers et joue des nuits entières de longues aventures où il combat Trolls et autres créatures Cthulhiennes. Ses premières histoires, il les écrit donc pour ses camarades de Jeux de Rôle. Adultes, il rejoint Paris pour se consacrer à son autre passion : la photographie. En 1996, il quitte la capitale et prend la direction d’un cinéma d’Art et Essai à Trappes (ville d’un célèbre comique !). Là, il rencontre des comédiens, des réalisateurs et des scénaristes qui raniment son goût pour raconter des histoires. Il ne serait pas indu de dire de Laurent Galandon qu’il est le scénariste des opprimés. En quelques années, cet auteur a signé nombre d’albums dont le trait commun semble être une certaine volonté d’ouvrir les yeux du public sur le sort réservé à certaines populations ou individus. Des enfants déportés de L’Envolée sauvage, aux gitans de Quand souffle le vent, en passant par les gamins des colonies agricoles pénitentiaires des Innocents coupables ou les ouvriers en lutte de Lip, des héros ordinaires, Galandon aime dépeindre le sort des damnés de la terre. Exercice périlleux auquel il se livre toujours avec une grande sensibilité, multipliant les collaborations – autour de one-shots ou diptyques, la plupart du temps. Ses dialogues minimalistes et la grande part laissée aux silences et aux émotions ont conquis le cœur du public.

Laurent Galandon vit maintenant en Drôme. Il continue à écrire des histoires empreintes d’humanité où ses personnages s’inscrivent dans des périodes sombres ou tourmentées de l’Histoire.

Laurent Galandon est nominé au Prix Polar en série pour L’avocat avec Frank Giroud, Frédéric Volante, Collection Troisième Vague, Éditions Le Lombard, (2015, 2016, 2017).