Retour aux auteurs Quais du PolarFrançois Boulay

François Boulay

À propos

Nourri au biberon sous les bombes de la 2éme guerre mondiale, j’ai un excellent souvenir de ma petite enfance. Tout s’est très vite compliqué… Refus scolaire frisant la pathologie. Désespoir des profs et des parents. Mon cortex a dû commencer à se déplisser au cours de ma treizième année. Je n’excellais qu’en 3 disciplines : le dessin, le sport et le français. Passer d’une classe à l’autre ne présentait bizarrement plus aucun problème. D’où : bac scientifique, études médicales, exercice privé, mariage, deux enfants. Dessin, sport et littérature sont toujours présents. Nouvelles et autres écrits s’accumulent dans mes tiroirs.  Dans les années 90 je plaque ma profession et me consacre à l’écriture. Mes deux premiers romans trouvent leur éditeur.  Le 3ème, Traces, obtient le Prix Quais du Polar/20 minutes en 2007. Les éditions Télémaque et les éditions Gallimard en Folio acceptent d’éditer l’inséparable trilogie : Traces, Suite Rouge et Cette Nuit… Deux autres romans, Racine, Racines et Les Morceaux, se glissent dans les intervalles. Pièces de théâtre et nouvelles font figure de récréations. Comme quoi, biberonner sous les bombes  n’est pas toujours désespéré.

Autobiographie pour Quais du Polar

Une sorte de maladie semble m’habiter : L’Ironie, et un mépris anormal pour la mort. Les personnages de mes romans, nouvelles, pièces de théâtre, et les foutues situations au sein desquelles ils se débattent, semblent, je crois, en témoigner. Marrant, non ?

Polars fétiches

Un film : Pulp Fiction, Quentin Tarantino

Un livre : De l’autre, le chasseur, Andrea H. Japp

Un auteur : Donald Westlake