Nicolas Otero

À propos

Nicolas Otéro est né une nuit d’hiver 75 en pleine crise pétrolière. Le petit Nicolas (aucun lien) constate très tôt que la vie est cynique puisque la fenêtre de sa chambre de maternité donne directement sur la morgue, le début et la fin, comme dans toutes les histoires. C’est décidé, il fera des livres avec des débuts et des fins, et comme écrire, c’est difficile, il les fera avec des petits dessins dedans. La fulgurance du trait semi-réaliste de ce dessinateur lyonnais convient parfaitement à l’univers violent de la série auquel il apporte humour et distanciation. Il est également le dessinateur de la série Uchronies New Moscou (Glénat).

Autobiographie pour Quais du Polar

Nicolas Otero est né un soir d’hiver 1975 en Haute-Savoie, la chambre de la maternité où il voit le jour donnant directement sur la morgue de l’hôpital, il comprend vite qu’il y’a un début et une fin, le principe de base des histoires. C’est décidé, il a envie de raconter des débuts et des fins et comme écrire, c’est difficile, il le fera avec des petits dessins dedans. Et depuis quinze ans, il illustre des fins à ses débuts, il met juste en image des histoires.

Polars fétiches

livre : Mille Morceaux, James Frey.

film : L’Armée des douze singes, Terry Gilliam.

auteur : Chuck Palhaniuk.