Véronique Ovaldé

À propos

Véronique Ovaldé est une écrivaine à l’imaginaire particulièrement vif. Le Sommeil des poissons (Le Seuil, 2000), Toutes choses scintillant (éditions de l’Ampoule, 2002), Les Hommes en général me plaisent beaucoup (Actes Sud, 2003), Déloger l’animal (Actes Sud, 2005), Et mon cœur transparent (éditions de l’Olivier, 2008), Ce que je sais de Vera Candida (éditions de l’Olivier) : six romans ont suffi à imposer son univers singulier, en France mais aussi à l’étranger (nombreuses traductions). Elle a reçu la Bourse Goncourt du livre jeunesse avec l’illustratrice Joëlle Jolivet pour leur album, La Très Petite Zébuline (Actes Sud Junior, 2006). Son dernier roman, Des Vies d’oiseaux, est paru en 2011 aux éditions de l’Olivier.

Autobiographie pour Quais du Polar

« Véronique Ovaldé habite une grande maison dont elle n’occupe que deux ou trois pièces. Les autres pièces sont cadenassées et pleines de fantômes. C’est pour cela qu’elle est insomniaque et toujours armée. Pour veiller à ne pas laisser les fantômes prendre le pouvoir. »

Polars fétiches

film : No Country for Old Men des frères Coen

livre : Le Grand Sommeil de Raymond Chandler

auteur : Pete Dexter