westlake

Quais du polar fédère depuis plusieurs années un groupe de lecteurs de polar, occasionnels ou assidus, qui se réunissent une fois par mois, autour d’un auteur ou d’un thème, au bistrot-librairie Les Vengeances tardives, à Lyon.

La conversation ne s’arrête pas là, puisque chacun est également invité à faire part de ses dernières lectures, de ses coups de cœur ou de ses coups de gueule.

Le prochain cercle des lecteurs aura lieu mercredi 26 juin au bistrot-librairie Les Vengeances tardives, et sera consacré à l’auteur américain Donald Westlake. Afin que chacun des participants puisse au moins échanger sur un livre lu par tous, nous avons décidé de proposer la lecture du court roman Ordo (1986, Rivages) en préalable à cette soirée.

Donald Westlake est né en 1933 à Brooklyn et se consacre à l’écriture dès 1958. Deux ans plus tard sort son premier roman Le Zèbre, un thriller classique. Il impose véritablement sa patte à partir de 1965 avec Le pigeon d’argile. Ayant comme maître mot l’humour, Westlake signe un nombre phénoménal de livres. Hors de son registre habituel, il a écrit un des polars les plus noirs et les plus lucides sur le chômage, Le Couperet, et, dans le même registre, Le contrat, roman sur le monde de l’édition.

Il a écrit sous divers pseudonymes, en particulier ceux de Richard Stark et Tucker Coe. Spécialiste du roman de « casse », ses deux personnages préférés et récurrents sont John Dortmunder, cambrioleur professionnel aux aventures rocambolesques poursuivi par la poisse et Parker (sous le pseudonyme de Stark), jumeau sérieux de Dortmunder, un cambrioleur froid, cynique et efficace.

Donald Westlake est décédé en 2008, deux ans après sa venue au festival Quais du Polar.

 

Le RDV du mois de mai était consacré au polar anglais depuis les années 80. Voici quelques recommandations de lectures des participants :

la série mettant en scène l’inspecteur Charles Resnick, de John Harvey, qui se déroule à Notthingham sous l’ère Thatcher (Cœurs solitaires, premier volet de la série éditée chez Rivages)

la trilogie de Brighton, de Peter Guttridge (Promenade du crime, Le Dernier roi de Brighton, aux éditions du Rouergue; le troisième tome de cette plongée dans le crime organisé n’est pas encore publié en France)

les romans de Robin Cook (Série noire, Rivages) : J’étais Dora Suarez, Les Mois d’avril sont meurtriers, Comment vivent les morts, Mémoire vive…

l’œuvre de P.D. James

– la tétralogie du Yorkshire de David Peace (1974, 1977, 1980, 1983) ainsi que GB 84, qui revient sur les années Thatcher, et 44 jours. Ses romans sont disponibles chez Rivages.

– le premier roman de Penny Hancock, Désordre, qui vient de paraître chez Sonatine.

….

Cercle des lecteurs QdP, le dernier mercredi du mois, dès 19h au bistrot-librairie Les Vengeances tardives – 76 cours Gambetta 6900 LYON – 04 78 58 04 52

Renseignements sur le site de la librairie

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *