Nicolas Mathieu

À propos

Nicolas Mathieu est né à Épinal en 1978. Après des études d’histoire et de cinéma, il emménage à Paris où il exerce toutes sortes d’activités instructives et mal payées. Aujourd’hui, il écrit pour un site d’infos en ligne. Aux animaux la guerre est son premier roman, paru chez Actes Sud.

Autobiographie pour Quais du Polar

Comme Jeanne d’Arc et le Petit Grégory, je suis né dans les Vosges. Après ça, j’ai fait ma scolarité dans le privé. Je portais des Palladium et mes potes des Nike Air. C’est pour cette raison que plus tard, je me suis mis à lire de la socio. Longtemps j’ai écrit des trucs chiants et puis finalement un roman noir. C’est à dire une histoire avec une fille, un flingue et des personnages qui n’ont pas trop le vent en poupe. Ça ne les empêche pas de vivre, de boire et de faire l’amour. Globalement, je ne crois pas trop à la possibilité d’un monde meilleur. Ça ne m’empêche pas de faire comme mes personnages.

Polars fétiches

livre : Cotton Point de Pete Dexter. À un moment, j’avais presque fini mon bouquin, je l’ai relu et c’était nul. J’ai bien failli laissé tomber. Et puis j’ai lu Cotton Point et je me suis remis au travail.

film : Les Grandes Gueules, Robert Enrico et Drive, Nicolas Winding Refn. Le premier parce que ça montre qu’on peut faire un polar, limite un western, dans les Vosges (et mon père y fait de la figuration). Et Drive parce que c’est rare de découvrir un film qui correspond exactement à votre horizon d’attente, par son ascèse, la netteté de son esthétique, son goût pour la vitesse et l’ellipse.

auteur : Jean-Patrick Manchette. C’est bateau mais on peut pas être original à tous les coups